expr:class='"loading" + data:blog.mobileClass'>

Menu

Mes dernières chroniques

Mes dernières chroniques

Couverture Bloodlines, tome 5   Couverture Divergent / Divergente / Divergence, tome 3 : Allégeance   Couverture Divergent / Divergente / Divergence, tome 2 : Insurgés      Couverture La 5e vague, tome 1   Couverture Les Vampires de Manhattan, tome 7 : Les Portes du paradis    

lundi 13 août 2012

Le diable s'habille en Prada (Lauren Weisberger)


Couverture Le diable s'habille en PradaLe diable s’habille en Prada…à qui cela ne rappelle-t-il rien ? Quand j’ai vu ce bouquin dans une petite brocante là où j’étais en vacances, j’ai craqué.  J’avais jamais vu des livres aussi bon marché : j’ai eu Le diable s’habille en Prada, le cercle des poètes disparus, et le Anna Gavalda pour 1,50 les trois et un Musso (Et après) en grand format pour 2 euros !  En plus c’était pour ramasser des fonds pour l’église ;)  Enfin bref quand je l’ai remarqué, j’ai tout de suite voulu le prendre, en plus je venais de voir le film dans la voiture pour l’aller, du coup j’avais envie de voir ce que le livre donnait J
Je ne sais pas si c’est vraiment nécessaire de rappeler l’histoire mais pour les rares qui n’ont jamais entendu parler de/vu le film, voici un petit résumé : Andréa Sachs (qui n’avait même jamais entendu parler de sa rédactrice en chef, Miranda Priestly avant) est engagée a Runway, comme assistante de Miranda Priestly.  Runway, qui est LE magazine de mode New-yorkais !  Ce boulot, si elle tient un an, peut lui ouvrir toutes les portes et des formidables opportunités de carrières.  Oui mais éviter de se faire virer et répondre aux innombrables et tordues exigences de sa rédactrice en chef tient presque de l’impossible. 
J’ai bien aimé Andy et ses remarques piquantes, elle m’a fait rire pas mal de fois.  Elle arrive à plaisanter sur des situations parfois catastrophiques.  Mais ce que j’ai vraiment remarqué et que l’on ne repère pas vraiment dans le film, c’est son état psychologique durant toute cette année de stage à Runway.  Parce qu’on voit vite qu’Andy est à la merci de Miranda, elle sursaute au moindre coup de téléphone, et même si en elle-même elle injure copieusement sa patronne, et fomente même des tentatives de meurtre, en face elle n’ose plus rien dire ni faire.  Et c’est pareil pour l’entièreté du journal. Personne n’ose dire quoi que ce soit contre Miranda, alors qu’elle transforme leur vie en enfer.  Ce boulot, qu’au début elle trouvait idiot, va prendre tellement de place dans sa vie qu’elle va totalement négliger sa famille, son copain et sa meilleure amie, qui pourtant devenait alcoolique.  Elle est complètement sous l’emprise de Miranda. 
Une des premières choses que j’ai aussi constatée, c’est que le livre n’à vraiment rien à voir avec le film. Bien sûre la trame est plus ou moins la même, mais il y a énormément de différences dans l’histoire et même dans l’ambiance.  Dans le film on a l’impression qu’Andrea passe de bons moments à Runway, surtout vers la fin, alors que dans le livre pas vraiment.  Elle est tout le temps stressée, sur les nerfs, et n’aspire qu’à quitter ce travail.  En plus les personnages sont souvent traités de manières différentes : Dans le film elle a un groupe d’ami, mais on n’en parle pas.  Dans le livre il n’y a que Lily, qui devient alcoolique, et Alex.  Nigel, super important dans le film, est tout juste mentionné dans le livre.  Par contre elle a d’autres amis de Runway dont on ne parle pas du tout : Eduardo à la sécurité, James,… Dans le film il y a une scène où Miranda s’effondre qui n’est pas du tout présente dans le livre, et Miranda ne va pas non plus faire de recommandation au journal pour Andy.  Elle reste jusqu’au bout un personnage détestable.  Christian non plus n’est pas traité de la même manière.  Il est plus arrogant dans le livre et Andy ne va pas vraiment avoir de relation avec lui, pas de dîner ni rien.  Bref, les deux histoires sont vraiment différentes. 
Mais j’ai bien aimé le style de l’auteur, il se lit vite et c’est un bon moment de détente, on rigole avec Andy, on compatit avec elle, et parfois on a envie de la secouer pour lui ouvrir les yeux.  J'ai bien aimé aussi tout l'aspect mode vu que j'aime ça moi-même mais c'est clair que si vous n'aimez pas  le bouquin est à éviter:) En bref j’ai passé un bon moment ;)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire